Découverte-Voyage

Yoko Ono : Lumière de l’Aube

Lumière de l’Aube est la première rétrospective en France concernant Yoko Ono, l’artiste complète. Plus de cent oeuvres (de 1952 à ce jour) sont exposées au MAC du 9 Mars au 10 Juillet 2016. L’expo offre aux visiteurs la possibilité de découvrir toutes les facettes et tous les supports qui composent le travail artistique de Yoko Ono.
Je vous l’ai déjà dit je ne suis pas experte en art contemporain et je reçois chaque expo, chaque visite au Mac, à la Sucrière ou d’autres lieux artistiques comme une expérience unique, à vivre avec mon imaginaire, mon bagage et ma sensibilité.

Pour le coup, le travail de Yoko Ono appelle le visiteur au partage, à l’interaction, chaque oeuvre se doit d’être vue certes mais aussi d’être entendue, expérimentée. D’ailleurs, l’invitation à participer est placardée au sol comme un leitmotiv. J’ai donc été particulièrement sensible à cette expo. Au passage, prévoyez un peu de temps pour la visite car le contenu est très dense ,et, si vous voulez apprécier chaque détail (et il y en a distillés sur les 3 étages du bâtiment) il est préférable de ne pas être trop pressé. Je me demande d’ailleurs si je ne vais pas retourner au MAC car j’ai comme un petit goût d’inachevé.

Jon Hendricks (co-comissaire de l’exposition et curator pour Yoko Ono) résume très bien ce foisonnement « Yoko Ono est une artiste dont l’oeuvre pousse à la réflexion et met au défi la compréhension de l’art et du monde qui nous entoure. Dés le début de sa carrière elle fut une artiste conceptuelle dont l’oeuvre englobe performance, instructions, film, musique et écriture ».

Il serait donc impossible de faire un compte rendu de cette expo tellement cela fuse de tous les côtés. Toutes les interprétations sont libres et peuvent se traduire sous diverses formes : « L’art c’est imaginer ». Alors libre à vous d’imaginer des histoires, des tableaux, des univers, des sensations, comme avec l’oeuvre Ex It composée d’une centaine de cercueils rudimentaires (ceux utilisés sur les champs de bataille). De chaque cercueil sort un arbre, la pièce est inondée de lumière et le chant des oiseaux retenti, tout cela comme pour célébrer la vie, la mort, la résurrection. La mise en scène Play It By Trust est une métaphore des conflits et de la guerre contre laquelle Yoko Ono s’interroge, se révolte. L’oeuvre représente un jeu d’échec complètement blanc avec lequel il est quasi impossible de jouer, sauf si un rapport de confiance peut s’instaurer entre les deux joueurs. C’est ce genre de comportement et de confiance qui devrait régner dans le Monde afin d’éviter les guerres et les conflits absurdes.

Les oeuvres ne sont pas exposées dans un ordre chronologique mais suivant une progression spécifique permettant d’embrasser l’ensemble de l’univers de Yoko Ono. De nombreuses conférences et ateliers pour adultes et enfants seront proposés tout au long de l’exposition entre le 9 Mars et le 10 Juillet (toutes les infos sont sur le site du Musée en pied de cet article). A vous de vous laisser emporter dans l’univers tumultueux de Lumière de l’Aube, à vous de jouer, à vous d’interpréter, de composer, de participer, d’interagir.

« Je pense ma musique davantage comme une pratique que comme une musique. Le seul son qui existe pour moi est celui de l’esprit… Mes peintures sont toutes des peintures instructions et sont destinées à être faites par les autres… Mon intérêt se porte principalement sur la peinture à construire dans vos têtes » ces mots de Yoko Ono résument tout à fait le ressenti que l’on peut avoir en parcourant l’expo actuellement en place au MAC. N’hésitez pas à venir vous frotter à l’univers artistique à la fois complexe et basique de Yoko Ono.


 

YOKO ONO : LUMIERE DE L’AUBE – DU 9 MARS AU 10 JUILLET 2016

MUSEE D’ART CONTEMPORAIN

Cité Internationale
81 quai Charles de Gaulle
69006 Lyon
France

Bus TCL lignes C1, C4, C5 : arrêt Musée d’art contemporain

Achat de billets en ligne : par ici

Yoko_Ono_Lyon2 Yoko_Ono_Lyon02 Yoko_Ono_Lyon17 Yoko_Ono_Lyon18 Yoko_Ono_Lyon22 Yoko_Ono_Lyon25 Yoko_Ono_Lyon30 Yoko_Ono_Lyon31 Yoko_Ono_Lyon38 Yoko_Ono_Lyon40 Yoko_Ono_Lyon50 Yoko_Ono_Lyon54 Yoko_Ono_Lyon60 Yoko_Ono_Lyon63 Yoko_Ono_Lyon68 Yoko_Ono_Lyon69 Yoko_Ono_Lyon74 Yoko_Ono_Lyon76 Yoko_Ono_Lyon80 Yoko_Ono_Lyon88 Yoko_Ono_Lyon89 Yoko_Ono_Lyon91

 

Par défaut

4 réflexions sur “Yoko Ono : Lumière de l’Aube

  1. Yoko Ono est une artiste singulière qui a trop souvent été réduite au rôle de « femme de…  » (voire de « destructrice des Beatles »)… Après, elle reste une artiste très provocatrice, n’hésitant pas à payer de sa personne… Elle a un parcours intrigant surtout !

    • Cloporte dit :

      Oui son parcours est intrigant c’est tout à fait ça, tu sais toujours trouver les bons mots et faire des commentaires qui tombent toujours à propos.

  2. bel article jai beaucoup aimé cette expo qui a mon gout meriterait aussi d etre revisité! je decouvre ton blog apres ton insta c’est un plaisir! merci et a bientot j espere enfin!

    mag , ou peullux

    • Cloporte dit :

      Comme c’est gentil à toi de venir faire un tour par ici je suis touchée de ton si gentil commentaire. Oui il va falloir qu’on arrive enfin à se retrouver. Pourquoi pas lors d’une seconde visite de l’expo Yoko Ono ce serait une idée?! Bon week-end Mag aka Peullux 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *