Découverte-Voyage, Food

Oops I (we) dit it again : Paris Foodingues

Bon j’ai à nouveau péché, mea culpa, la gourmandise a encore eu raison de moi. J’avoue ne pas avoir lutté très fort lorsque Chris (mon cher foodopinion) m’a demandée de le rejoindre sur Paris pour une virée foodingue.

Commençons donc par le commencement, à peine arrivée en gare mon ami m’accueille avec les meilleurs croissants du monde (en provenance directe de chez Blé Sucré 7 Rue Antoine Vollon 75012 Paris). Je garde encore un souvenir ému de ce feuilletage indécent, de ce croustillant diabolique, ce goût authentique et bien beurré comme on aime. Ma préférence est allée sans hésitation aux croissants plutôt qu’aux pains au chocolat.

Nos viennoiseries dévorées nous nous mettons en route pour aller jeter un œil à l’expo Walt Disney : Le Mouvement par Nature, en place au Musée Art Ludique jusqu’au 5 Mars prochain. Le musée se situant non loin de la gare il m’était impensable de ne pas m’y rendre. Voir toutes ces esquisses, ce travail de recherche que nécessite chaque film d’animation Disney est toujours aussi émouvant, touchant. La somme de boulot abbatue est si énorme que le fait d’en voir les coulisses est d’autant plus fascinant. On voyage d’un style à l’autre : départ dans les années 40 pour finir au 21ème siècle. On passe du crayon à la palette graphique, les outils ont changés mais l’émotion est là (même si parfois elle s’égare un peu). L’expo est à faire même si il n’y pas assez de Pocahontas pour les uns, de Raiponce pour les autres et malgré quelques impasses faites par exemple sur La Princesse et la Grenouille ou Aladdin.

Après avoir chanté dans toutes les salles de l’expo, la faim commence à se faire sentir. Nous nous mettons donc en route pour découvrir B.Bell un restaurant proposant un concept de broche à la française. La devanture du B.Bell et sa déco sont adorables, un brin kitsch mais avec un certain charme. Ici tout est frais, les produits sont d’origine française, la viande est embrochée chaque matin, les légumes sont livrés chaque jour par un ami primeur, le pain et les frites sont maison. La carte est alléchante et je craque pour un Parisien (le sandwich hein ?!) : Broche veau de lait/dinde fumée, sauce moutarde miel, Comté AOC, champignons grillés, duo salades, tomates et oignons rouges.

Si vous le souhaitez vous pouvez réaliser vous même votre assemblage en choisissant votre viande (broche, bœuf ou poulet mariné) ou votre base végé, vos légumes, vos sauces également faites maison. Pour un menu complet broche+frites+boissons il vous en coûtera 9,50€ ce qui est plutôt un bon rapport qualité-prix. A la dégustation tout est très frais, les saveurs se complètent bien et la roquette est ultra fraîche comme j’aime (oui pour ceux qui ne sont pas encore au courant j’ai une addiction très sévère à la roquette).

Une petite balade digestive plus tard nous voilà chez Profiterole Chérie, la fabrique à profiterole rose dragée et girly du MOF Philippe Urraca. Ici tout est réalisé minute depuis un comptoir ouvert à tous les regards. La profiterole glacée ou pâtissière vous coûtera 6€/pièce. Mon amour pour la crème de marron me fait choisir sans hésiter Ma Chérie Mont Blanc : profiterole croquante, confit de cassis, glace marron, chantilly vanillée, éclats de marron et sauce marron vanillée. L’ensemble est plutôt bien réussi : le chou est délicatement croquant à l’extérieur , moelleux à l’intérieur, nous ne sommes pas déçus de nos choix et dévorons avec allégresse nos « petites » dames profiteroles. Même la profiterole Paris-Brest et sa sauce chocolat lait noisette ne nous resistera pas, quand on commence avec mon partner in crime, difficile de nous arrêter.

C’est donc repus et la peau du ventre bien tendue que nous débarquons chez Mozzato. Oui Mozzato a ouvert un restaurant sur Paris, et, comble du bonheur, vous y trouverez même des toilettes (#privatejokelyonnaise).Comme à Lyon nous retrouvons l’univers Mozzato. Samir nous accueille à bras ouverts, un sourire non feint aux lèvres. La panse bien pleine, nous n’arriverons pas au bout de nos assiettes. Il faut quand même précisé qu’en temps normal les portions sont généreuses et qu’il est toujours difficile d’aller au bout de son plat. Nous capitulons donc et repartons avec notre petit doggy bag. Encore merci Samir pour l’accueil si chaleureux que ce soit ici ou sur Lyon d’ailleurs.

Il est l’heure de rentrer à Rueil Malmaison pour prendre possession de nos chambres à l’OKKO Hôtel.

Tout comme à Lyon, l’OKKO Hôtel de Rueil propose un accueil qui dépoussière un peu les codes habituels en 4*. Ici, tout est fait pour vous mettre à l’aise, rien de guindé, tout est chaleureux. Le Club est le centre névralgique de l’Hôtel, il est ouvert 24h/24h. C’est dans ce lieu à la décoration très réussie que vous pouvez vous restaurez, travailler, prendre le petit déjeuner. Le soir de 19h à 22h Okko vous propose un aperitivo avec tartes salées, légumes croquants, fromages, charcuteries, tartinades, dans la mesure du possible les produits proposés sont locaux et bio. Le reste de la journée, vous trouverez de quoi grignoter avec des fruits frais, des gâteaux, des boissons chaudes et froides.

Les chambres sont aussi très douillettes avec une literie Cocomat en fibres naturelles fabriquée en Grèce. Les couettes et les oreillers sont traités de façon écologique contre les allergies.Vous trouverez en chambre une machine à café, de l’eau minérale et pourrez bénéficier du wifi et de la vidéo à la demande. De notre côté, nous avons profité d’une soirée tisane au Club avant d’aller nous réfugier dans nos chambres. Après une bonne nuit réparatrice et un petit dej’ « light » au Club nous voilà d’attaque pour notre deuxième journée gourmande.

Pour fêter Noël avant l’heure Chris avait réservé une table chez Neva Cuisine. Notre déjeuner a donc été magistral et ultra gourmand de l’entrée au dessert. Nous avons pris la formule Entrée/Plat/Dessert à 45€. Les entrées annoncent la couleur directement : c’est bon, les sauces sont follement délicieuses et les textures sont sublimes. Nous avons choisi ce jour là en entrée :

  • Foie Gras de Canard au Naturel / Gelée Maracuja / Pain Brioché Feuilleté
  • Gnochettis / Oignons des Cévennes Confits / Croquant de Pomme de Terre (pour avoir picoré dans l’assiette de mon voisin je peux vous confirmer que c’était une réussite)

La suite était également de haute volée avec :

  • Ris de Veau Crousti-Fondant au Big Green Egg / Céleri / Cacahuètes et jus de Veau
  • Pièce Chef : Chapon moelleux à souhait accompagné de panais, betteraves jaunes, condiment épinard et sauce volaille crémeuse

Quant aux dessert du Chef Yannick Tranchant, ils sont à l’image de leur créateur : riches en saveurs et avec du caractère, là aussi le jeu de textures est vraiment important et apporte une belle originalité aux assiettes :

  • Pommes Confites au Sirop d’Erable / Crème glacée Caramel / Fleur de sel
  • Marron d’Ardèche façon Mont Blanc sur un délicieux lit acidulé de mandarine

Ce déjeuner a été un réel plaisir gustatif certes mais aussi un délicieux moment d’échange et de franche rigolade comme j’aime. Le cadre était très agréable ,et, comme la météo n’était pas à la fête il était encore plus appréciable de se réconforter dans un lieu alliant douceur et gourmandise. Une bien belle adresse à garder sous le coude pour une prochaine virée à la Capitale.

Après ce déjeuner de Noël nous avons pris la route de Montmartre, pas pour faire les touristes, mais, pour rendre visite à Yann Menguy (encore un pâtissier talentueux, tatoué et plutôt beau gosse il faut bien le dire) dans sa toute nouvelle pâtisserie de la Rue Marcadet : La Goutte d’Or. La pâtisserie est toute mignonne, assez petite avec un petit comptoir et quelques tabourets pour déguster une pâtisserie sur place en jetant un oeil sur le laboratoire. Avec l’approche des fêtes l’ambiance était plutôt studieuse et concentrée mais cela n’a pas empêché Yann Menguy (tout recouvert de farine) de nous accorder quelques minutes pour échanger avec nous sur ce projet, son parcours (notamment son passage chez Christophe Michalak) et la préparation des fêtes à la pâtisserie. Comme je fais une fixette sur la crème de marron et le Mont Blanc j’ai donc dévoré (oui, oui j’avais encore un peu de place) un magnifique Mont Blanc très riche en marron, comme j’aime, tout en simplicité avec un coeur chantilly, meringue fondante et croustillante à la fois. J’ai rapporté quelques pâtisseries chez moi dont un petit cake pistache-framboise délicieux qui n’a pas fait long feu pour  le goûter du lendemain. Il me reste également une plaquette de chocolat qui attend sagement son heure dans un coin de ma cuisine et qui risque certainement de passer à la casserole ce week-end.

Voilà une petite virée comme j’aime avec un petit goût de reviens-y…

La suite au prochain numéro #staytuned


Walt Disney Le Mouvement par Nature

Exposition du 14 Octobre 2016 au 05 Mars 2017

ART LUDIQUE LE MUSEE

34 Quai d’Austerlitz

75013 PARIS


B.BELL

La Broche à la française

74 Rue Turbigo

75003 Paris

Tel : 09 70 93 27 27

 

PROFITEROLE CHERIE

17 Rue Debelleyme

75003 Paris

Tel : 01 42 77 90 62

 

MOZZATO COMPTOIR A MOZZARELLA

3 Rue Bachaumont

75002 Paris

Tel : 01 42 21 02 63

 

NEVA CUISINE

2 Rue de Berne

75008 Paris

Tel : 01 45 22 18 91

 

LA GOUTTE D’OR PATISSERIE

183 Rue Marcadet

75018 Paris

Tel : 07 60 35 10 13


OKKO HOTEL

109 Avenue Victor Hugo

92500 Rueil-Malmaison

Tel : 01 47 10 92 10

paris_food_8770 paris_food_8771 paris_food_8773 paris_food_8778 paris_food_8777 paris_food_8769 paris_food_8768 paris_food_8767 paris_food_8763 paris_food_8764 paris_food_8765 mozzato-paris mozzato_paris_bisparis_okko_hotel_8760 paris_okko_hotel_8758 paris_okko_hotel_8757 paris_okko_hotel_8756 paris_food_8754 paris_food_8753 paris_food_8774 paris_food paris_food_8751 paris_food_8749

Par défaut

6 réflexions sur “Oops I (we) dit it again : Paris Foodingues

    • Cloporte dit :

      Voilà un joli compliment qui me va droit au coeur pour commencer 2017, 1000 mercis !!!!! Je te souhaite également une année remplie de belles et bonnes choses. Je t’embrasse

    • Cloporte dit :

      Une escapade très réussie comme à l’habitude lorsque Chris mène la danse gourmande 😉 Quant à Okko je suis tellement d’accord avec toi, celui de Lyon est une vraie réussite et celui de Rueil est également très chaleureux, un vrai cocon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *