Découverte-Voyage

La Namibie à travers les yeux d’un Namibien – part 2/2

Comme promis voici la seconde partie de l’interview de notre guide Namibien Fernando. Ce dernier a su nous accompagner dans notre découverte de la Namibie avec beaucoup d’intelligence et de bienveillance. C’est pour cela que j’ai voulu lui donner la parole. Par la suite je pense mettre en ligne des galeries photos sur la Namibie avec des thèmes choisis comme les routes, la faune ou les couleurs Namibiennes. En attendant, bonne lecture et merci de votre visite.

6) Raconte nous une anecdote ou un souvenir important dans ton parcours de guide ces dernières années?

Il y en a des tas mais ce que je retiens avant tout c’est tout ce que j’ai appris des touristes, de leur façon de vivre, des échanges que nous avons pu avoir.

C’est grâce à cela que je parle aujourd’hui plusieurs langues dont le français. Ce sont donc les souvenirs les plus importants pour moi.

Grâce à mon métier j’ai pu parcourir tout mon pays, aller à sa rencontre alors même qu’il n’en était qu’aux balbutiements du tourisme. J’ai été partout même dans les endroits les plus sauvages.

Pénétrer dans le pays, faire des découvertes avec mes premiers clients, ce sont mes meilleurs souvenirs. Toujours découvrir : c’est une passion qui ne me quittera pas, une passion que je veux développer, entretenir.

7) Qu’aimes-tu dans ton pays?

Dans mon pays j’aime la façon dont ce dernier est dirigé. J’aime l’infrastructure de la Namibie qui nous permet de relier toutes les villes, tous les points importants entre eux.

J’aime que tout le monde cohabite quelque soit la race ou l’ethnie : Européens, Capriviens, Herero, Himbas, Namas, Owambos… J’aime cette mixité qui fait notre richesse. J’aime mon pays.

8) Que souhaites tu voir changer ou évoluer au niveau du tourisme en Namibie?

Il faudrait développer notre aéroport. Il est trop petit et pas assez « international ». On se repère difficilement, il faut vraiment lui donner de l’envergure pour dynamiser encore plus le tourisme.

Il faut aussi continuer les efforts pour renforcer encore plus l’infrastructure, même si le réseau routier est déjà très satisfaisant.

Un dernier point sur lequel je souhaite aussi insister c’est le respect de l’environnement et des sites.

Il est impératif de sensibiliser les visiteurs et/ou locaux au respect de la nature et des sites visités. Cette semaine lorsque nous étions dans le Désert j’ai ramassé en quelques minutes des dizaines de mégots de cigarette.

Un mégot avec filtre met environ deux ans pour disparaître.

9) As-tu des projets?

Oui j’ai des tas de projets. J’ai ma boîte de location de véhicules touristiques mais je voudrais vraiment encore plus étoffer mon offre, recruter des guides pro (français/anglais) dans tout le pays, concocter encore plus de circuits.

Proposer un tourisme intelligent, à la carte en respectant mon pays et ses richesses. Je ne veux pas de tourisme de masse. Je veux offrir des circuits avec toutes les garanties et en toute sécurité pour les groupes que j’encadre.

J’aime les choses claires et cadrées.

10) Aimes-tu voyager? Quel est le dernier pays qui t’a le plus impressionné?

J’adore voyager, découvrir, échanger, partager. J’ai découvert des tas d’endroits dans le monde : Tanzanie, Lesotho, Zambie, Maroc, France, Brésil…

Le dernier pays qui m’a vraiment impressionné c’est la Chine et son développement piquant 😉


Petite Carte d’Identité de la Namibie

Indépendance : 21 Mars 1990

Population : 2.3 millions d’habitants

Superficie : 824.268 km2

Capitale : Vindhoek

15% du territoire est constitué de réserves naturelles

Concernant la Flore, il existe 14 zones de végétation, 120 espèces d’arbres, 200 espèces de plantes endémiques, 100 espèces de lichens, l’une des curiosités du pays est la plante fossile Welwitschia Mirabilis, dont certains specimens sont vieux de plus de 1500 ans.

Concernant la Faune, la Namibie abrite des éléphants, des lions, des rhinocéros, des léopards, des girafes, des oryx, des gnous, des springboks, des kudus, des autruches, 20 espèces d’antilopes, 250 espèces de reptiles, 50 espèces de grenouilles, 676 espèces d’oiseaux et encore bien d’autres petites et grosses bêtes.
Nous avons eu la chance de voir des éléphants et des lions alors qu’en avril cela est plutôt difficile. En effet, en avril la Namibie sort juste de la saison des pluies. Le pays est donc encore vert et il y a des nombreux points d’eau. Les éléphants quittent souvent les réserves dans ces périodes là pour aller dans les montagnes. Ils ne reviennent que lorsque la nourriture et l’eau commencent à se raréfier à cause de la sécheresse. Quant aux lions ils sont difficilement repérables car la végétation est donc encore haute et fournie à la sortie de la saison des pluies. Ils sont souvent allongés au milieu des herbes, leur pelage se camoufle presque avec les herbes dorées de la savane.

 


NamWel Tours

Antonio DC Fernando

info@tours-namwel.welwitchia-ti.com

Standard

4 thoughts on “La Namibie à travers les yeux d’un Namibien – part 2/2

    • xCloporte says:

      Il s’agit en effet d’un pays fascinant à l’histoire particulière et prenante. J’ai vraiment beaucoup aimé ce que la Namibie avait à nous offrir et il reste encore tellement à découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *