Voyage_Inde_du_Sud
Découverte-Voyage

Incredible India

Incredible India était le mot d’ordre de la campagne 2002 du Gouvernement en Inde pour promouvoir le tourisme. Ce slogan est tellement vrai qu’il est encore sur toutes les bouches et dans toutes les têtes. L’Inde est capable de vous surprendre et de vous émerveiller à chaque seconde, à chaque instant. Et c’est également un pays qui a su me conquérir par le biais de son infrastructure et de ses hôtels éco-friendly en immersion totale avec la nature environnante.

Je connaissais le principe de l’éco-tourisme mais j’avoue que je suis un peu fumiste au niveau des bons gestes à faire pour préserver ma planète (je sais c’est mal mais je vais changer maintenant car il n’est jamais trop tard). Bref, en plus de la découverte d’un pays indescriptible j’ai également appris à faire connaissance avec les valeurs de l’éco-tourisme.

Nous avons séjourné 3 nuits dans 3 hôtels de la chaîne CGH EARTH et j’avoue que j’ai été conquise par ces 3 lieux et ces 3 expériences :

VISALAM

7/1-143 Local Fund Road

Kannadukathan, Karikudi

Sivagangi Dist, Tamil Nadu, India

SPICE VILLAGE

Kumily Road

Thekkady 685 536 India

COCONUT LAGOON

PO Box 2

Kumarakom 686583 India

Le principe de l’éco-tourisme est donc de faire partager au visiteur une expérience unique en accord avec l’environnement, la nature et le respect des populations locales. Les bâtiments se fondent totalement avec la nature afin de se faire « oublier », ils sont conçus de façon à économiser le plus d’eau et d’énergie possible. Les populations locales sont respectées et partagent leur savoir-faire avec les résidents des hôtels. L’éco-tourisme n’est pas là pour faire la morale mais pour donner des clés pour profiter de façon intelligente de ce qui nous entoure.

La première destination marquante durant ce voyage c’est l’hôtel VISALAM. Cet endroit est magique pour plusieurs raisons. Ce lieu a été offert par un père à sa fille. Après un demi-siècle, la maison alors à l’abandon a été rachetée par la chaîne CGH Earth. Cette dernière a mis beaucoup de soin à rénover la demeure dans son esprit art-déco, sans la dénaturer, et, en respectant l’architecture de base, en utilisant les matériaux d’origine.

Ce qui confère également à ce lieu un caractère exceptionnel c’est sa situation. Cette maison trône en plein milieu d’un « village fantôme ». En effet, ce village situé dans la région de Chettinad était à l’origine un village de riches marchands Chettiars. Ces derniers exportaient des perles dans des zones proches de la mer. Leurs habitations ayant été balayées par un tsunami ils quittèrent leur région d’origine pour s’enfoncer dans les terres à l’abri de la fureur des mers. On leur donna alors les terres du Kannadukathan pour y élire domicile. Le peuple Chettiar très riche fit alors construire des palais opulents et gigantesques. Ces marchands quittèrent par la suite cette ville pour la Malaisie. Les Palais furent donc abandonnés par leurs occupants. Il y a aujourd’hui plus de 74 palais et maisons fantômes dans ce village. Quelques habitations ont été réhabilitées et sont conservées par leurs riches descendants. Ces demeures renaissent parfois à la vie quelques jours, le temps d’un mariage « princier ». Là encore on prend conscience de la fragilité et de la chance que l’on a de pouvoir partir à  la découverte de telles richesses, de telles témoignages. Les Palais s’effondrent, la végétation reprend ses droits sur ces bâtisses d’un autre temps, les murs craquent, les couleurs s’effacent ,et, là encore, on constate que d’ici plusieurs dizaines d’années il ne restera probablement rien de cet héritage.

Seconde découverte magique : le SPICE VILLAGE à Périyar. Cet endroit est un hommage aux modes de vie à l’ancienne. Les chambres s’intègrent là aussi parfaitement à l’environnement naturel. Les maisonnettes ont été construites en accord avec les matériaux et les techniques des populations locales. Au SPICE VILLAGE ce qui est mis en avant c’est la richesse de la faune et de la flore. Cette zone est habitée par des tigres, des singes, des papillons et deux espèces de chauve-souris. A la nuit tombée (de Novembre à Janvier) on peut voir des milliers de chauve souris frugivores s’envoler depuis les forêts pour se réfugier dans les bambouseraies proches du Spice Village. Ce spectacle est saisissant et hypnotique. Il suffit également de tendre l’oreille pour entendre des dizaines de chants d’oiseaux, d’ouvrir l’oeil pour découvrir la richesse de la flore ambiante. Les légumes du potager sont cuisinés chaque jour pour les résidents de l’hôtel. Non loin de là on découvre toutes les plantations d’épices qui font la fierté de cette région : cardamome, poivre, noix de muscade, cannelle, clous de girofle, curcuma, vanille. Tout est parfaitement organisé : les grands arbres font de l’ombre aux  plus petits, les lianes (comme la Vanille) prennent appui sur les troncs « amis ».

Dernière découverte et pas des moindres : le Coconut Lagoon (la noix de coco étant une des nombreuses richesses du Kérala) perdu au milieu du Lac Vembanad et ses paysages à couper le souffle. Nous avons terminé notre périple par le Kérala et ses backwaters. Chaque cottage du Coconut Lagoon a plus de 100 ans, et datent même de 1700 pour certains. Cela a permis de conserver ces habitations typiques qui tombaient en ruine. En effet, chaque cottage a été démonté puis assemblé sur site pièce par pièce suivant les anciennes techniques des charpentiers locaux. Comme au Spice Village le lien avec la nature est très étroit, on peut partir à la découverte des poissons, des papillons du Butterfly Garden. J’ai passé des heures à regarder les papillons, à voir la lumière changer de couleur et d’intensité, à me perdre dans les canaux, à admirer les nénuphars, à me balader en bâteau sur le lac pour admirer le soleil se coucher.

L’éco-tourisme est donc une belle façon de découvrir un pays et ses richesses tout en respectant son identité, ses ressources et ses populations. Cette philosophie eco-friendly un peu bobo ne sauvera peut être pas le Monde mais c’est par ces petits gestes que l’on pourra essayer de participer à notre échelle à la préservation de notre environnement. Un peu d’utopie et de bons sentiments n’ont jamais fait de mal après tout 😉

IMG_0975 IMG_0970 IMG_0971 IMG_0977 IMG_0974 IMG_0973 IMG_0967 IMG_0968 IMG_0969 IMG_0978 IMG_0979 IMG_0980 IMG_0981 IMG_0982 IMG_0983 IMG_0984 IMG_0985 IMG_1011IMG_0986 IMG_0987 IMG_0988 IMG_0991 IMG_0989 IMG_1021IMG_1000025564IMG_1000025673IMG_0990 IMG_0993 IMG_0994 IMG_0995 IMG_0996 IMG_0997 IMG_0998 IMG_1003 IMG_1002 IMG_1001IMG_0999

Par défaut

10 réflexions sur “Incredible India

  1. Tes photos, une fois encore, sont époustouflantes ! J’ai un gros faible pour les papillons (que je « joue » à traquer aussi sous nos latitudes.. )
    Quant à la démarche eco-friendly, elle semble en effet intéressante, et ne dit-on pas que les petits ruisseaux forment les grandes rivières, alors petit geste par petit geste, cela ne peut pas faire de mal à notre vieille planète et ses habitants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *