Découverte-Voyage

Henri Matisse, Le Laboratoire Intérieur

Pin It

Une nouvelle expo au Musée des Beaux Arts de Lyon et encore un nouveau voyage à la clé : je suis à chaque fois surprise de ce que peut apporter le simple fait de déambuler à travers les salles du majestueux bâtiment.

Depuis le 2 décembre et jusqu’au 6 mars 2017, les oeuvres d’Henri Matisse éclaboussent les murs du musée de leurs couleurs vives et rugissantes, griffent la monotonie de traits noirs et crochus, peuplent les pièces de créatures aux visages changeants et polymorphes.

Le MBA nous donne à voir le laboratoire intérieur de l’artiste, nous fait cheminer à travers ses pensées, ses essais, ses mutations. La visite est presque viscérale, lynchienne. L’exactitude n’est pas la vérité, la volonté de Matisse c’est de s’éloigner de l’académisme après l’avoir totalement intégré et digéré. Matisse apprend les techniques les plus classiques, les copie pour mieux les déconstruire, il apprend pour désapprendre et se rapprocher de sa vérité.

La progression à travers les salles se fait de façon chronologique mais pas que. Les œuvres se font écho, se répondent. Matisse est un jongleur, funambule, il se met en danger constamment allant d’une technique à l’autre, d’un support à l’autre et tout cela prend une belle consistance au fur et à mesure de la visite.

Il est tellement fascinant de découvrir une nouvelle expo au Musée des Beaux Arts, chaque visite est différente, chaque expo nous emmène vers des découvertes fabuleuses, nous ouvre de nouveaux horizons. Ce que j’apprécie particulièrement aussi dans ce musée c’est la volonté réelle de s’adapter à tous, de ne pas vouloir faire de l’art une sphère privée ou inaccessible. Ici tout est fait pour un public varié, curieux, jeune et moins jeune. Chacun pourra trouver dans ces espaces épurées ce qu’il souhaite, ce qu’il recherche : contemplation, explications, jeux, proximité avec les oeuvres, calme, dynamisme, surprise.

Pour ma part j’ai aimé découvrir avec précision qui était Matisse, peintre que je croyais connaître mais dont je ne savais finalement pas grand chose pour finir. J’ai aimé contempler ses sculptures dont sa longiligne Serpentine de Bronze au corps ondulant à la manière de Madame Indestructible, me perdre dans les yeux un peu flippants de Mademoiselle Yvonne Landsberg, me noyer dans les couleurs éclatantes du Grand Intérieur Rouge.

Encore un grand merci au MBA pour cette visite et à Romain pour nous avoir guidé avec brio dans cet univers foisonnant qu’est le Laboratoire Intérieur d’Henri Matisse.


HENRI MATISSE, LE LABORATOIRE INTERIEUR

Du 2 Décembre 2016 au 6 Mars 2017

Musée des Beaux-Arts de Lyon

20 Place des Terreaux

69001 LYON

Audioguide gratuit en ligne

Billeterie en ligne par ici

mba_lyon_matisse_expo8680 mba_lyon_matisse_expo8673 mba_lyon_matisse_expo8672 mba_lyon_matisse_expo8671 matisse_mba_lyon_1mba_lyon_matisse_expo8675 mba_lyon_matisse_expo8676 mba_lyon_matisse_expo8677 mba_lyon_matisse_expo099 mba_lyon_matisse_expo8669 mba_lyon_matisse_expo8668 mba_lyon_matisse_expo8667 mba_lyon_matisse_expo8666 mba_lyon_matisse_expo8664 mba_lyon_matisse_expo8662 mba_lyon_matisse_expo120 mba_lyon_matisse_expo142 matisse_mba_lyonmba_lyon_matisse_expo8665

Pin It
Standard

5 thoughts on “Henri Matisse, Le Laboratoire Intérieur

  1. Matisse est un artiste fascinant !
    J’avais vu l’expo au Musée du Luxembourg il y a une dizaine d’années avec les enfants alors petits : je m’étais laissée porter par leurs regards si décomplexés par rapport à l’art, si vides de préjugés et j’avais finalement re-découvert Matisse….

    • Cloporte says:

      Oui fascinant c’est exactement cela. Il a également séjourné sur Lyon dans les années 40 suite à une opération effectuée à la Clinique du Parc. Une partie de l’expo revient sur sa production et son travail pendant sa convalescence. Encore un sacré boulot effectué par la Musée afin de réunir toutes ces oeuvres.

  2. Que de compliments ! Qui semblent sincères 😉 et feront sans aucun doute plaisir à toute l’équipe du musée, et tous ces métiers qui travaillent effectivement dans le sens de la diffusion des incroyables créations que l’humanité a su créer. Merci ! Stéphane du musée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *